Nous avons adoré le roman de Patrick de Witt, "Les frères Sisters"

Oregon, 1851. Dans l’Amérique de la Ruée vers l’or, les frères Eli et Charlie Sisters, redoutable tandem de tueurs à gages, chevauchent vers la Californie, pour accomplir l’une de leurs sinistres missions. Mais cette dernière se transforme en une aventure inédite à l’épilogue aussi tragique que bouleversant. Hommage picaresque et décalé aux classiques du western et magistrale plongée dans ses entrailles les plus sombres, un roman inventif en forme d’exceptionnelle prouesse narrative placé sous le signe de l’humour noir.

CVT_Les-freres-Sisters_6930.jpeg

Magie de la simplicité, on adore!

ZIMOUN

Né en Suisse en 1977, Zimoun joue de plusieurs instruments depuis son enfance, tout en pratiquant le dessin, l’animation et la photographie. Cet autodidacte développe depuis le début des années 2000 un travail de sculptures sonores, présenté dans de nombreuses expositions personnelles ou collectives en Europe, en Amérique du Nord et du Sud, en Asie et en Afrique. Utilisant des matériaux bruts et des systèmes de moteurs low-tech, ses œuvres mettent en jeu la perception sonore et visuelle.

Zimoun-16-copie2.jpg

http://www.zimoun.net/

On aime l'auteur-réalisateur Fabrice Maruca!

La minute vieille

Assises sur leur canapé désuet, 4 petites vieilles revisitent ingénument le répertoire de la blague salace pour un mélange des genres tordant. Cette saison, elles ont gagné leurs quartiers d'été : caravane prolétaire, hôtel chic sur la Côte d'Azur, maison de campagne vieillotte et chalet à Lourdes ! La Minute vieille, une série de Fabrice Maruca.

index.jpeg

http://creative.arte.tv/fr/episode/la-minute-vieille-boisson-miracle

Gaston au sommet de la gaffe depuis 1957

Anniversaire apparu pour la première fois il y a tout juste soixante ans, le célèbre gaffeur est devenu un mythe. A sa création pourtant, il n’était qu’un personnage bouche-trou.

Il est arrivé sans prévenir, discrètement, héros sans emploi à l’époque du plein-emploi. Le 28 février 1957, Gaston Lagaffe frappe pour la première fois à la porte de la rédaction du journal Spirou. Il n’a alors pas de nom, et son look reste perfectible. Chemise blanche, nœud pap’, mocassins en cuir, l’intrus au regard candide n’a pas encore adopté le pull vert à col roulé et les espadrilles fatiguées qui le caractériseront rapidement. Muet, il tape l’incruste, avant de se décider à prendre la parole six semaines plus tard, dans un dialogue à la Beckett avec Spirou: «Qui êtes-vous? – Gaston. – Qu’est-ce que vous faites ici? – J’attends. – Vous attendez quoi? – J’sais pas… – Qui vous a envoyé? – On m’a dit de venir… – Qui? – Sais plus…»

Soixante ans après sa première apparition, le roi de la gaffe sévit toujours. Le pire employé de bureau du monde est même devenu un mythe. Et pourtant, ce n’était pas gagné d’avance. Quand André Franquin, 33 ans en 1957, se pointe dans le bureau d’Yvan Delporte, le rédacteur en chef du journal Spirou, il n’a pas encore de projet bien ficelé. Il suggère qu’il serait peut-être amusant de lancer «un personnage de bande dessinée qui ne figurerait pas dans une bande dessinée parce que, contrairement aux héros, il n’aurait aucune qualité, il serait con, pas beau, pas fort

».http://www.24heures.ch/culture/Gaston-au-sommet-de-la-gaffe-depuis-1957/story/30914855

Gaston Lagaffe célèbre ses soixante ans le 28 février 2017. Image de couverture de l'album édité à cette occasion, une compilation de gags de différentes époques.

Image: GASTON PAR FRANQUIN© DUPUIS 2017

La section musique de la Bibliothèque royale s'est enrichie, en décembre dernier, du fonds Toots Thielemans, du nom de la légende de jazz bruxelloise, décédée le 22 août 2016 à l'âge de 94 ans.

Le fonds comprend des centaines d'enregistrements sonores, dont des disques 78 tours, des vinyles et des CD ainsi que des milliers de documents tels que des photographies, des coupures de presse, des partitions, des lettres ou encore des programmes de concert.

Les visiteurs auront donc l'occasion de découvrir et d'étudier l'ensemble de la carrière de celui qui a fait vibrer sa guitare et son harmonica aux quatre coins du monde.

Les archives de Toots seront répertoriées, protégées, consultables et même prêtables pour des expositions ou autres projets.

Né en 1922 dans le quartier populaire des Marolles, à Bruxelles, Toots Tillemans a côtoyé au cours de sa carrière les plus grands noms du jazz, dont Charlie Parker, George Shearing, Bill Evans, Benny Goodman, Dizzy Gillespie et Ella Fitzgerald.

https://www.rtbf.be/info/societe/detail_les-archives-toots-thielemans-a-la-bibliotheque-royale?id=9498098

ELIS REGINA & TOOTS THIELEMANS

https://www.youtube.com/watch?v=4lMEozMLOF0

La Douleur porte un costume de plumes

Une mère meurt. Elle laisse derrière elle deux petits garçons et leur père terrassés par le chagrin. Un soir, on frappe à la porte de leur appartement londonien. Surgit alors un étrange personnage : un corbeau, doué non seulement de parole mais d’une verve enfiévrée, d’un aplomb surprenant et d’un sens de l’humour ravageur. Qu’il soit chimère ou bien réel, cet oiseau de malheur s’est donné une mission auprès des trois âmes en péril. Il sera leur confident, baby-sitter, analyste, compagnon de jeu et d’écriture, l’ange gardien et le pitre de service — et il les accompagnera jusqu’à ce que la blessure de la perte, à défaut de se refermer, guérisse assez pour que la soif de vivre reprenne le dessus.

Bouleversante, hilarante, audacieuse et unique, cette fable moderne est un bijou littéraire qui nous rappelle ceci : ce sont les pouvoirs de l’imaginaire et la force des mots qui nous tiennent en vie.
www.seuil.com

Max Porter La douleur porte un costume d

https://youtu.be/BIFfFPiRB-g

La bible de Jean Dubuffet sur l’Art Brut est enfin éditée

«L’art est où on ne le cherche pas, où on ne pense pas à lui»

Jean Dubuffet, en 1948 dans l’«Almanach de l’art brut»

Almanach de l’art brut

Texte original de Jean Dubuffet augmenté 
d’un corpus critique.

Ed. 5 Continents, 792 p. 

PIERRE SOULAGE.jpg

Catalogue officiel de l’exposition Soulages.

Pierre Soulages (né en 1919 à Rodez) - Papiers au Musée Picasso d’Antibes du 2 avril au 26 juin 2016. Pierre Soulages (né en 1919 à Rodez) est reconnu comme l'une des figures majeures de l'abstraction. Ses tableaux noirs ont été exposés dans les plus grands musées du monde. Mais c’est tout particulièrement à son œuvre sur papier - à l’origine domaine réservé de l’artiste pour expérimenter de nouvelles pistes de recherches - que veut rendre hommage le musée Picasso d’Antibes. Cette exposition rassemblera un certain nombre de papiers provenant de collections publiques et privées, également du musée Soulages de Rodez, ou encore conservés par l’artiste et dévoilés au public pour la première fois. Pierre Soulages (né le 24 décembre 1919 à Rodez), « peintre du noir et de la lumière », est reconnu comme l'une des figures majeures de l'abstraction.Sa carrière artistique débute en 1947, avec une première exposition à Paris, au Salon des Surindépendants, où il présente des toiles abstraites. Ces œuvres, aux tonalités sombres, attirent l'attention de Picabia qui lui prédit : « Avec cela, vous allez vous faire beaucoup d'ennemis. » Picabia se trompait.Après plus de soixante-cinq ans de création, Soulages s’est imposé comme le plus grand peintre de la scène française actuelle, comme l’un des principaux représentants de la peinture informelle. Ses tableaux noirs (un noir qu'il appelle « noir-lumière » ou « outrenoir ») ont été exposés dans les plus grands musées du monde. A 96 ans, Pierre Soulages poursuit son œuvre.Mais c’est tout particulièrement à celle sur papier que veut rendre hommage le musée Picasso d’Antibes, à travers cette exposition et son catalogue qui l’accompagne.Car à côté de sa pratique de la peinture sur toile, Pierre Soulages, depuis ses débuts, développe une œuvre parallèle et complémentaire sur papier, que ce soit en utilisant le fusain, le brou de noix, la gouache, l’encre, l’acrylique ou le graphite. « C’est avec les brous de noix de 1947 que j’ai pu me rassembler et obéir à une sorte d’impératif intérieur. La vérité est que je me suis senti contraint par l’huile. Je l’avais pratiquée avant guerre et je ne savais ce qu’elle imposait comme contraintes. Par impatience, un jour, dans un mouvement d’humeur, muni de brou et de pinceaux de peintre en bâtiment, je me suis jeté sur le papier. »Ce travail sur papier était à l’origine le domaine réservé de l’artiste pour expérimenter de nouvelles pistes de recherche. La donation en 2005 au musée de Rodez de plus d’une centaine de dessins a révélé au grand public l’extraordinaire diversité de cette production. L’exposition du musée Picasso d’Antibes rassemblera autour d’un important ensemble issu des collections du musée Soulages, un certain nombre de papiers provenant de collections publiques et privées, ou encore conservés par l’artiste et dévoilés au public pour la première fois. Coédition musée Picasso d'Antibes/Editions Hazan.

Date de parution : 30/03/2016
Prix TTC : 25,00 €
Nombre de pages : 160 pages
Nombre d'illustrations : 145
Code EAN : 9782754108713
Dimension : 175x225 mm
Code article : 4146016

JOURNAL AURORE.jpg

"Journal d’Aurore" de Marie Desplechin.

Aujourd’hui adapté en bande dessinée &  long-métrage réalisé par Emilie Deleuze.

Marie Desplechin signe également un récit avec Sothik, dont l’enfance fut volée par les Khmers rouges.

http://www.lalibre.be/culture/livres-bd/l-incroyable-succes-du-journal-d-aurore-5803b5accd70cd5761cb5b91

---


Product successfully added to the product comparison!